top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSyndicat Propriétaires

Reversement des primes proprietaires : ce qu'il faut savoir

L’annonce du versement complémentaire de la Prime propriétaires en plat a interrogé bon nombre d’entre nous. Pourquoi un tel écart entre le prévisionnel et le réel distribué ? C’est la question que nous avons posée à Laurent Baragnon, directeur administratif et financier de France Galop, qui nous a expliqué lors d’une visioconférence, la méthode de calcul et l’historique du fonctionnement de reversement depuis 2015.

Le montant de la prime propriétaires (100%) s’élève en 2022 à 50 millions d’euros contre 47,9 millions d’euros réellement redistribués (94,94%). Pourquoi cet écart ?

Ce que nous pourrions penser

Dans l’esprit collectif, considérant qu’un nombre croissant de courses de Groupe a été remporté par des chevaux n’ayant pas droit à la prime et que de plus en plus d’épreuves sont gagnées par des concurrents étrangers, appartenant à des propriétaires étrangers, le budget des primes restant devrait être plus avantageux pour les propriétaires français qui, massivement, font courir des chevaux ayant droit à la Prime.

Ce que France Galop explique

Selon la société mère, l’enveloppe annuelle a été entièrement reversée aux propriétaires en 2022. Mais depuis 2018, le complément - qui peut atteindre jusqu’à 10% - oscille entre 4,94% (2022) et 5,45%, car :

• Les chevaux français gagnants et placés sont de plus en plus nombreux. Ils remportent des primes et amenuisent le complément distribuable en fin d’année.

• Le taux de prime propriétaire dans les Groupes 1 a été réduit.

• Et les taux de primes différenciés par classes d’âge peuvent également créer une variation.

C’est bien cela dont il s’agit et qu’il serait certainement bon de rappeler dans toute communication de la part de France Galop : l’information fondamentale selon laquelle le complément de prime sert de variable d’ajustement.

Et force est de constater, d’ailleurs, que depuis 2018 et son plafonnement à 10%, il n’a jamais atteint son maximum, tournant chaque année autour de 5%.

En obstacle, et c’est un signe positif en revanche pour la filière, la prime propriétaire a été intégralement reversée, conformément au budget.

Nous vous invitons donc à consulter ci-après la note explicative de France Galop, à la suite de notre entretien avec Laurent Baragnon, et restons à votre disposition pour toute question.







165 vues0 commentaire

Comments


bottom of page